Sus aux moustiques !

Les moustiques peuvent vous rendre impossible une randonnée ou un pique-nique à la campagne… Et, plus grave, ils tuent encore trois millions de personnes par année, en transmettant la malaria et propagent des maladies, comme la dengue, la fièvre jaune ou le chikungunya, transmises par leur trompe. Comment se prémunir contre leurs attaques ?

Sus aux moustiques

Moustique qui es-tu ?

Il existe plus de 3?000 espèces de moustiques. Seule la femelle moustique pique car le sang lui fournit les protéines nécessaires au développement de ses œufs. Elle pond à la surface d’une eau stagnante. Les larves se transforment dans l’eau en nymphes, puis en moustiques adultes. Il y a des moustiques de nuit et des moustiques de jour.

Analyse d’une attaque

Lorsque le moustique attaque, il enfonce ses stylets à travers la peau. Grâce à un premier canal, il injecte de la salive qui empêche le sang de coaguler dans sa trompe et aspire de 5 à 10 mm3 de sang resté fluide grâce au deuxième canal. Notre système immunitaire se met en alerte et envoie des cellules qui libèrent massivement de l’histamine, provoquant rougeurs et démangeaisons.

Pourquoi toujours moi ?

Contrairement à ce qu’on croit, le sucre n’a rien à y voir et les « peaux sucrées » peuvent se rassurer ! Par contre, chez certains, la réaction allergique passe inaperçue, même s’ils sont piqués ! Autre raison, les moustiques sont attirés par nos odeurs corporelles liées aux phéromones que nous dégageons, et dont certaines sont plus attractives que d’autres.

Prévenir les rencontres !

Il vaut mieux essayer de prévenir. Tout d’abord, les moustiques ayant besoin d’eau stagnante, éliminez seaux, poubelles, pneus, récipients, couvrir les réservoirs d’eau, évacuez l’eau des bâches. Éliminez les parfums, lotions, cosmétiques et adoptez une bonne hygiène corporelle car les moustiques adorent la transpiration. Portez des vêtements amples protégeant tout le corps, de couleur claire (car les couleurs sombres qui émettent plus de chaleur attirent les moustiques). Les moustiques ne peuvent pas lutter contre les flux d’air, aussi placez un ventilateur à petite vitesse sur le balcon ou dans la chambre, cela les empêchera d’entrer.

Contre-attaquer !

Tant pis si vous êtes déçus, mais les lampes à lumière bleue ne sont pas vraiment une solution car seuls 0,2 % des insectes piégés par ces lampes sont des moustiques. De plus, en tuant des insectes bénéfiques pour les écosystèmes, elles ne sont pas bonnes pour notre environnement.
En utilisant des répulsifs et aussi des lotions destinées aux vêtements et tissus, vous pourrez traiter chapeaux, rideaux, landaus, parasols, tentes pour éloigner les insectes indésirables sans irriter votre peau. Il existe aussi des produits qu’on applique sur la peau avec des molécules reconnues par les autorités de santé comme l’IR 35/35 (recommandé pour les femmes enceintes).

Bien sûr, il est recommandé de ne pas mettre de produits anti-moustique directement sur la peau des bébés de moins de 12 mois et de les protéger grâce aux vêtements, moustiquaires, et répulsif sur les habits.

Soigner

Pour calmer

Nettoyer au sérum physiologique, désinfecter éventuellement avec de la chlorhéxidine. Appliquer ensuite une crème calmante. En cas de manifestation importante un antihistaminique peut vous être proposé par votre pharmacien.

Chaud et froid

Pour diminuer les démangeaisons, rien de tel que la chaleur?! (tissu imbibé d’eau chaude, lampe, tasse de café) et à l’inverse, un glaçon peut s’avérer tout aussi efficace.

Les antihistaminiques

Ils sont très efficaces. Sous forme de crème, ils agissent en bloquant les effets de l’histamine et soulagent les démangeaisons les plus vives. Demandez conseil à votre pharmacien.

Employer avec modération

Il est conseillé d’utiliser les aérosols et diffuseurs d’insecticide dans une pièce ventilée, donc ouverte afin d’éliminer les insectes présents ou éviter leur entrée dans la pièce… Puis, au moment de se coucher lorsqu’on ferme les fenêtres, il est conseillé d’arrêter le diffuseur.

La citronnelle

Le moustique évite en général cette plante, mais cela ne suffit pas à l’arrêter. On peut utiliser des bougies ou des essences, mais il faut savoir que l’impact est moindre.

À noter

Les molécules DEET, KBR et IR 35/35 sont à utiliser pour les régions où il y a vraiment beaucoup de moustiques et des risques de transmissions de maladies. Sinon, il suffit généralement de suivre un certain nombre de conseils pratiques.
Pour les vêtements, on peut utiliser des répulsifs à base de perméthrine, résistants et efficaces mais sachez que ce produit est toxique pour le chat, et un certain nombre de batraciens.

Les maladies transmises par les moustiques

Le paludisme

Il peut se déclarer au bout de quelques heures ou quelques mois… avec fatigue, troubles digestifs, douleurs abdominales, fièvre, frissons, douleurs articulaires. Pour se protéger?: les répulsifs anti-moustique et un traitement préventif médicamenteux.

Le chikungunya

Il est transmis par le moustique tigre, avec de fortes fièvres, des douleurs articulaires (poignées, chevilles etc…), des maux de tête. Il faut de suite consulter un médecin.

La dengue

est également transmise par le même moustique tigre et apparaît 4 à 14 jours après la piqûre. Les symptômes?: fortes fièvres brutales, douleurs articulaires, maux de tête et douleurs derrière les yeux.
Encadré6

Avant de partir, renseignez-vous sur les vaccinations

http://www.pasteur.fr/fr/sante/vaccinations-internationales-et-conseils-aux-voyageurs

Cinq sur cinq

  1. Tropic Lotion anti-moustiques formule renforcée
  2. Zones tempérées Lotion anti-moustiques
  3. Familles Lotion anti-moustiques dès 12 mois et femmes enceintes

 

Josette Prim

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Email this to someone