Pour bébé, douce attitude

Pour ce petit être fragile et immature, nous devons consacrer beaucoup de temps et d’attention. Les premiers mois, l’alimentation et l’hygiène sont les deux préoccupations essentielles qui favorisent des échanges privilégiés entre l’enfant et les parents pour un développement optimal. Bons produits et bons conseils sont incontournables.

 

Le lait il n’y a que cela !

Le lait doit absolument rester l’aliment principal de l’enfant jusqu’à 1 an. On sait que pendant les premiers mois de la vie, l’allaitement maternel est celui qui s’avère le plus approprié aux besoins du nouveau-né, tant sur les plans nutritionnels que immunitaires. Mais pour les mamans qui ne peuvent pas ou ne souhaitent pas allaiter, les laits pour nourrissons ont aujourd’hui une composition très proche du lait maternel (hors anticorps) et sont enrichis en fer, en calcium et en vitamines.

 

La régurgitation

Si bébé régurgite 1 heure après les repas et de façon très régulière, cela peut être un signe de RGO (le reflux gastro-oesophagien). C’est avec le pédiatre que vous pouvez envisager de changer de lait pour un lait AR (anti-régurgitation), lait qui a été volontairement épaissi pour rendre sa consistance plus dense et pour pallier à ce phénomène de régurgitation. Surveillez également le phénomène de constipation éventuelle.

 

La bonne position

La position à demi surélevée est préférable durant sa petite digestion et un léger relèvement du matelas sous la tête peut l’aider aussi. Soyez doux et calme après la tétée sans trop le remuer bien sûr. Vérifiez que la couche n’est pas trop serrée ou l’abdomen trop comprimé.

 

Tendre, la peau de mon bébé

La couche cornée du nourrisson est très fine et perméable aux rayons solaires et aux agents chimiques. La peau sécrète peu de sébum et de sueur, ce qui entraîne un dessèchement et une difficulté à éliminer les toxines. Enfin le film hydrolipidique est très peu résistant : bébé est exposé aux agressions des vêtements, du vent, de la chaleur. Ne l’habillez pas trop chaudement et préférez des vêtements pratiques et amples pour qu’il puisse gigoter.

La toilette est importante pour la peau du bébé. Il s’agit aussi d’un moment privilégié de contact et de jeu. La plupart des produits pour sa toilette respectent la fragilité de la peau sans l’agresser. Pour nos tendres bébés, nous devons être certains de la qualité des produits que nous utilisons. Le PH de la peau d’un nourrisson est neutre ce qui accroît le risque d’infections. Aussi, la toilette revêt toute son importance. Alors, préférez les gammes ayant fait l’objet de tests d’innocuité et comportant une date de péremption.

 

Un biberon adapté

Le choix des biberons et des tétines est déterminant : on n’imagine pas à quel point il peut être fatiguant de téter quand le biberon n’est pas adapté ou que la tétine ne convient pas ! N’hésitez pas à demander le conseil de votre pharmacien. Pour la tétine, en pur latex ou en silicone, vous avez le choix entre la forme classique (bout cerise) ou physiologique qui permet au bébé de retrouver des sensations comparables à celles de la tétée au sein. Pour les biberons, ils sont désormais sans Bisphénol A. Pour une bonne tétée, l’inclinaison du biberon doit être suffisante (prenez comme point de repère l’apparition de petites bulles dans le biberon).

 

Les petits bobos de bébé

L’arrivée des dents de lait est une étape normale mais rarement agréable pour les bébés car la poussée provoque une inflammation plus ou moins forte de la gencive, ainsi qu’une douleur qui se fera entendre par des pleurs à répétition. Si votre bébé salive abondamment, s’il a besoin de tout mordiller, si ses gencives sont enflées et son sommeil agité, il est possible qu’une dent de lait arrive. De plus cette poussée peut s’accompagner d’une légère fièvre et de diarrhées.

Pour passer ce cap en douceur, Camilia® est une formule qui aide à soulager la douleur attribuée à l’apparition de la dentition. Cette solution buvable contribue à calmer les symptômes qui y sont associés. Sans conservateur et au goût neutre, il se présente en flacon unidose stérile qui s’emporte partout : verser directement et délicatement l’unidose dans la bouche de bébé deux à trois fois par jour (pendant trois jours maximum).

L’érythème fessier se manifeste par des rougeurs et des irritations sur les fesses dues aux frottements des couches : nettoyez la zone avec un pain dermatologique sans savon, changez régulièrement la couche de votre bébé et appliquez un soin spécifique contre les rougeurs du siège après chaque change. Si les rougeurs persistent, consultez votre médecin.

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Email this to someone